Culture/ Sorties

Nuit des Musées à Guimet

30 Mai 2015

A l’occasion de la Nuit Européenne des Musées, j’avais lancé sur Facebook l’idée de se retrouver entre amies pour une sortie au Musée Guimet et ainsi profiter des ses expositions (permanentes et temporaires) en dehors des horaires classiques. Nous nous sommes donc retrouvés Astrid, Chieko, Marie ainsi qu’Hana et son Amy à 21h pour aller hanter en plaisante compagnie les salles du musée des arts asiatiques.

Qu’on se le dise, ma connaissance des arts asiatiques est d’une superficialité à faire pleurer l’expert. Mon cursus universitaire m’ayant fait me pencher exclusivement sur l’art occidental, je suis bien en peine de citer des classiques orientaux à l’exception de ce brave Hokusai… Aussi voguais je de découvertes en découvertes dans chaque salle, souvent ponctué d’un ou deux bons mots sur telle ou telle oeuvre qui ont dû faire frémir les autres visiteurs de bon goût. (Excusez moi braves gens, je ne peux résister à une bonne référence bien légère, surtout si l’on me donne des partenaires de jeu, surtout devant une collection de perruches en porcelaine chamarrée !)

DSC_2483

DSC_2477
DSC_2468
DSC_2459

Grace aux lanternes avisées de Marie, j’ai donc découvert l’art ancestral du Kintsugi qui consiste à réparer les porcelaines et céramiques brisées en les re-soudant au moyen d’une laque saupoudrée d’or. Au delà de l’acte simple de réparer, c’est la volonté d’offrir une autre vie à l’objet qui passe par l’acceptation des marques laissées de l’accident puis une sublimation de ces traces. J’aime beaucoup la philosophie qui s’en dégage, l’idée de transformer la rupture en étape dans une continuité et ces objets reconstitués sont réellement beaux.

davidpikekintsugi

Kintsugi, par David Pike

Chieko, Hana et son Amy nous ont quitté au deuxième étage du fait de l’heure tardive et nous avons continué à nous perdre avec mes deux camarades pendant encore une heure au détour des arts tibétains, népalais et afghans. Au bout d’un certain temps, nous avons décidé de sortir nous offrir une petite marche qui nous a emmené jusqu’au Pomme de Pain des Champs Elysées (totalement fortuit bien sur !) dans lequel nous avons savouré une gaufre, un chocolat et un muffin de minuit. Puis nous avons pris le métro pour rentrer chacune chez nous, entre deux supporters de foot surexcités.

DSC_2482 DSC_2464
DSC_2474 DSC_2470

DSC_2498

Outfit rundown

Col et veste : axes femme
Cardigan : Forever 21
Sac : Ank Rouge
JSK : Juliette et Justine
Collants : H&M
Chaussettes : Tutuana
Ballerines : Somewhere

Je portais également un collier de fleurs prises dans la résine acheté chez Crisp et dans les cheveux une barrette Lover’s Eye de Grimoire.

  • petite_dieu

    Tu me donnes envie de retourner au musée Guimet !

    J’aime bien ta tenue (ça fait pas si lolita *sur le ton d’un compliment*) et petit coup de cœur pour tes ballerines. <3

    • Merci ! J’adore mes petites ballerines aussi, je manquais de chaussures pour l’été et maintenant j’en ai deux paires ahah ! Oui ma tenue est très casual un peu dolly sur les bords, mission impossible ou presque de faire du 100% lolita maintenant.